Passer au menu Passer au contenu

Vous êtes sur le Site provincial, mais nous vous avons localisé dans la région : ###detected_region###

Priorités annuelles

Chaque année, l’Union des producteurs agricole se fixe des priorités d’intervention. En 2021, nous avons porté notre regard et nos efforts sur l'autonomie alimentaire, qui nous apparaît comme une formidable locomotive collective.

La crise sanitaire a soulevé plusieurs questions sur nos priorités et nos valeurs comme société, dont celle de l’autonomie alimentaire. Cette crise a également accentué l’engouement des Québécois pour les produits de chez nous.

L’autonomie alimentaire, c’est produire plus pour importer moins, répondre encore plus fidèlement aux besoins alimentaires de nos concitoyens et se placer favorablement sur tous les marchés (locaux, nationaux et internationaux).

La volonté de développer notre autonomie alimentaire est largement consensuelle auprès des agriculteurs, de nos concitoyens et des gouvernements.

Les mesures à déployer pour favoriser l’accroissement de notre autonomie alimentaire sont regroupées en trois axes :

Axe 1 : revenu

L’autonomie alimentaire du Québec nécessite la poursuite d’actions liées au revenu des producteurs :

Sécurité du revenu

  • moderniser et bonifier les programmes provinciaux et fédéraux de gestion des risques des entreprises
  • veiller au bon fonctionnement de la mise en marché
  • valoriser l’achat local et l’agriculture de proximité
  • promouvoir une convention sur l’alimentation durable
  • assurer une veille sur les ententes internationales actuelles (compensations) et futures

Environnement d’affaires

  • obtenir la levée du moratoire sur les superficies en culture (REA)
  • mettre en place les conditions optimales pour obtenir des relations d’affaires harmonieuses entre les fournisseurs et les distributeurs
  • assurer la continuité des projets agroenvironnementaux en cours (par exemple, En action pour le lac Saint‑Pierre)
  • obtenir une réglementation adaptée aux milieux humides et hydriques
  • continuer de chercher et promouvoir de nouvelles avenues et pratiques pour lutter contre les ravageurs des cultures
  • s’inscrire dans le déploiement du Plan d’agriculture durable et du Plan pour une économie verte
  • renforcer la protection des activités agricoles et des érablières sur l’ensemble du territoire

Aménagement du territoire

  • exiger, notamment au sein du comité consultatif sur la future Stratégie nationale d’urbanisme et d’aménagement des territoires, une meilleure protection de la zone agricole, le maintien des superficies en culture et le respect de l’expertise de la CPTAQ
  • suivre les demandes d’exclusion à la CPTAQ et participer activement au processus établi

Fiscalité foncière agricole

  • influencer positivement la procédure pour déterminer l’indexation appliquée au plafond d’imposition pour l’année 2022 et les suivantes

Enjeux agricoles et priorités en période électorale

  • intervenir positivement dans chaque rendez-vous électoral des élections municipales de l’automne
  • développer les stratégies, thèmes, contenus et outils de communication appropriés pour chaque rendez-vous, en réservant une place prépondérante au contrat social découlant du Dialogue sur l’autonomie alimentaire
  • rechercher une forte présence sur la place publique par la voie, notamment, des médias sociaux et traditionnels

Axe 2 : services

L’autonomie alimentaire du Québec nécessite de mettre à profit l’expertise de l’Union et d’accroître les services et l’accompagnement offerts dans les secteurs suivants :

Main-d’œuvre

  • continuer les démarches pour assurer l’arrivée au Canada des travailleurs étrangers temporaires et saisonniers et appuyer de façon soutenue les producteurs qui les reçoivent
  • obtenir la reconduction du programme J’y vais sur-le-champ en l’adaptant à la réalité de 2021
  • soutenir l’emploi, la main-d’œuvre, la formation continue et le développement des ressources humaines par le biais du plan d’action d’AGRIcarrières, des centres d’emploi agricole et des collectifs régionaux en formation agricole
  • militer en faveur de solutions durables et efficaces à la pénurie de main-d’œuvre

Services professionnels de SCF Conseils

  • prioriser, dans le plan d’action 2021-2023, le déploiement d’un plan d’action provincial, décliné régionalement, qui structurera le développement et l’amélioration des opérations et de l’offre des services de comptabilité et de fiscalité (SCF)
  • soutenir les équipes de gestion en place afin de mettre en œuvre ces changements
  • adopter des pratiques de gestion des ressources humaines favorisant l’attraction et la rétention des compétences au sein du réseau des SCF afin de garantir l’offre de services aux producteurs

Fiducies foncières

  • assurer le déploiement de la Fiducie UPA Fondaction et de la Fiducie agricole REM, prévue en bordure de la future station terminale Rive-Sud du Réseau express métropolitain à Brossard

Assurabilité des fermes

  • offrir des solutions de rechange pour les productrices et producteurs face au problème de l’assurabilité des fermes

Axe 3 : agir ensemble

L’autonomie alimentaire du Québec repose sur la capacité de l’UPA à maintenir l’action collective au bénéfice des producteurs d’ici.

Loi sur les producteurs agricoles

  • obtenir des modifications à la loi actuelle permettant de moduler la cotisation en fonction des revenus des entreprises et non plus selon leur structure juridique

Accueil des nouveaux producteurs

  • prioriser un accueil rapide, humain et personnalisé dans toutes les régions, de façon à maintenir une adhésion volontaire maximale à l’UPA (membrariat)

Groupe de travail sur la relève syndicale et la mixité dans l’UPA

  • proposer un plan d’action permettant à court et à moyen terme de maintenir le dynamisme de la vie syndicale, de bonifier la relève syndicale et d’augmenter la présence des femmes dans les instances par le biais d’une tournée des syndicats locaux, de rencontres avec les responsables en vie syndicale des syndicats locaux, de rencontres avec les groupes spécialisés et de recommandations porteuses pour l’avenir