L’UPA a déposé des commentaires le 8 décembre 2017 dans le cadre des consultations effectuées par Transition énergétique Québec (TEQ) relatives au futur Plan directeur du Québec en transition, innovation et efficacité énergétiques. En effet l’UPA souhaite contribuer activement à la recherche de solutions afin de poursuivre la transition énergétique visée par le gouvernement du Québec et est convaincue que de telles solutions peuvent concilier à la fois les objectifs de la Politique énergétique 2030 et les intérêts des producteurs agricoles québécois.

Ce document présente le point de vue des producteurs agricoles et forestiers du Québec qui sont conscients des efforts qui pourraient encore être accomplis en matière d’énergie en vue de réduire la part des combustibles fossiles dans leur consommation d’énergie et d’augmenter celle des énergies renouvelables ou à moindre émission de GES. Cependant, la réalité est qu’une certaine part de combustibles fossiles est incompressible tant que d’importantes avancées technologiques ne seront pas faites et également que les réseaux de distribution de gaz naturel et d’électricité triphasée ne seront pas plus accessibles au milieu rural. D’autre part, ces cibles et ces actions doivent s’inscrire dans la recherche d’une agriculture plus performante et plus durable, et ce, au bénéfice de toutes les régions du Québec. En effet le secteur agricole présente la caractéristique d’être présent dans toutes les régions québécoises, sous la forme de PME, concourant ainsi à leur dynamisme.