Montréal, 03 April 2019 — CDPQ Infra, filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec, l’Union des producteurs agricoles (UPA), la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et la Ville de Brossard ont confirmé aujourd’hui la création d’une fiducie d’utilité sociale agricole (FUSA) grâce à un investissement de près de 3 millions de dollars.

Les fiducies d’utilité sociale sont des entités indépendantes mandataires d’un patrimoine à perpétuité. La fiducie favorisera l’implantation de nouvelles entreprises agricoles et l’établissement de la relève en bordure de la future station terminale Rive-Sud du REM à Brossard, assurant ainsi la pérennité, la vitalité et la viabilité des activités agricoles du secteur. La fiducie sera administrée par un conseil des fiduciaires formé de représentants de l’UPA, du REM, de la CMM et de la Ville de Brossard.

La création de cette fiducie permettra également le développement éventuel d’un parc agricole métropolitain au pourtour de la station terminale Rive-Sud, tel que déjà annoncé par la CMM en mars 2017. S’inscrivant dans le continuum de la Trame verte et bleue, ce nouveau parc permettra de bonifier l’offre récréotouristique par la mise en valeur du territoire, des activités agricoles et de leurs fonctions. Ce parc représentera également une occasion de créer un environnement propice à l’émergence de projets novateurs d’agriculture périurbaine, en respect avec les objectifs poursuivis au Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) et au Plan d’action métropolitain de mise en valeur du territoire et des activités agricoles 2016-2020 (PAMAA). À terme, le parc agricole métropolitain pourrait couvrir plusieurs dizaines d’hectares.

Ce même projet permettra aussi de consolider les actions entreprises depuis 2011 par la Ville de Brossard visant la protection et la mise en valeur des milieux naturels du Bois de Brossard, notamment par l’acquisition de terrains à des fins de conservation, l’adoption du Plan directeur de gestion des milieux naturels et, plus récemment, le dépôt d’une demande de réserve naturelle.

Un frein à l’étalement urbain
La création d’une fiducie et du parc agricole métropolitain permettra de protéger, valoriser et dynamiser le territoire agricole du secteur grâce aux efforts concertés de tous les partenaires. Elle témoigne aussi de l’engagement de tous envers la protection des terres agricoles, la lutte à l’étalement urbain et la remise en culture de certains terrains situés au pourtour de la station terminale Rive-Sud du REM.

La fiducie d’utilité sociale agricole annoncée aujourd’hui favorisera l’achat et la remise en culture de terrains par des producteurs agricoles établis ou des jeunes de la relève afin de favoriser une production agricole locale. Les aliments produits pourront être vendus à la station, en kiosque ou dans le cadre d’un marché temporaire. L’arrivée d’une ligne de métro léger comme le REM connectera ce nouveau pôle agricole à un réseau structurant, facilitant l’accès à une vitrine exceptionnelle sur le dynamisme du secteur agricole métropolitain.

« Nous sommes vraiment fiers de cette initiative qui illustre tout le travail de concertation et de dialogue que nous avons entrepris. Dès le départ, nous cherchions à identifier des solutions pour permettre la construction de la station terminale Rive-Sud du REM au sud de l’autoroute 30. Nous avons été à l’écoute des idées et grâce à des organisations comme Équiterre, Vivre en ville et la Fondation David Suzuki, nous avons su proposer une démarche novatrice sous le leadership de l’UPA et de la CMM », a souligné M. Macky Tall, chef des marchés liquides de la Caisse de dépôt et placement du Québec et président et chef de la direction CDPQ Infra.

« La mise en place de cette fiducie et du parc agricole métropolitain s’inscrit dans un contexte très particulier et envoie un message clair : l’urbanisation doit s’arrêter ici. Nous sommes heureux que le REM, la CMM et d’autres partenaires comprennent cette nécessité. L’accès aux terres est un frein majeur pour les jeunes de la relève. Ces deux initiatives permettront de faciliter le démarrage de nouvelles entreprises agricoles, dans un secteur où les terres sont devenues inabordables, ce qui est une excellente nouvelle », a continué le président général de l’UPA, M. Marcel Groleau.

« La fiducie foncière agricole est un bon outil pour répondre à l’enjeu de la protection de nos terres agricoles. Il contribue à transformer en opportunités d’aménagement les impacts qui étaient appréhendés par nos citoyens à la suite de la construction de la station terminale Rive-Sud. C’est avec des projets comme celui-ci que la Communauté et ses 82 municipalités pourront atteindre d’ici 2031 l’objectif métropolitain d’augmenter à 6% la superficie des terres cultivées dans la région », a déclaré Madame Doreen Assaad, mairesse de la Ville de Brossard et membre du conseil de la CMM.

À propos du REM
Le Réseau express métropolitain (REM) est un nouveau réseau intégré de transport collectif de 67 km et 26 stations qui vise à relier à la fois le centre-ville de Montréal, des pôles universitaires,
la Rive-Sud, l’Ouest-de-l’Île, la Rive-Nord et l’aéroport Montréal-Trudeau par la mise en service d’un métro léger entièrement automatisé et électrique. Proposant un service à haute fréquence, le REM sera en service 7 jours sur 7, 20 heures par jour et sera connecté aux trois principales lignes du métro de Montréal.