Longueuil, 21 May 2021 — Le Mouvement international Nourrir l’humanité durablement, issu d’une initiative de la Coalition pour l’exception agricole et alimentaire, sera officiellement lancé lors d’un événement virtuel intitulé Nourrir l’humanité durablement – assises juridiques pour des systèmes alimentaires plus durables, le 25 mai prochain. Les États, les organisations et la population seront appelés à joindre le mouvement qui milite pour l’adoption d’un instrument juridique international ayant une portée et une influence équivalente aux accords de l’Organisation mondiale du commerce.

La nécessité de rééquilibrer le droit international d’une manière plus favorable aux États qui souhaitent renforcer leur autonomie et leur sécurité alimentaires, diminuer la pression sur les ressources naturelles que sont les sols et l’eau, tout en préservant les avantages de la mondialisation des échanges commerciaux, seront au cœur des discussions.

« La pandémie de coronavirus a fait prendre conscience de la fragilité de notre système alimentaire et nutritionnel déjà bien vulnérable à travers le monde. Un retour à plus d’autonomie alimentaire est devenu, pour plusieurs États, une solution face à cette situation. La simple ouverture des marchés et la libéralisation du commerce ne répondent toutefois pas à ces attentes, et appliquent une logique purement économique aux denrées alimentaires, sans prendre en compte leurs impacts environnementaux et sociaux. Il est temps d’aborder ces enjeux globalement », ont déclaré les deux coprésidents de la Coalition, Marcel Groleau et Jean-Paul Faniel.

Cet événement international s’inscrit dans la préparation du Sommet sur les systèmes alimentaires organisé en septembre prochain par l’Organisation des Nations Unies (ONU). Afin d’alimenter les discussions, l’ONU invite les États et les organisations de la société civile à discuter des moyens à prendre pour favoriser une alimentation durable, équitable et sûre pour l’ensemble de l’humanité. C’est dans ce cadre que la Coalition tiendra ce dialogue et acheminera à l’ONU le compte-rendu des échanges.

Plusieurs intervenants de premier plan participeront à ce dialogue animé par l’animatrice, journaliste et auteure Hélène Raymond, dont l’honorable Liza Frulla, coresponsable de la conclusion de la Convention sur la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO, aujourd’hui directrice générale de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec, Jean-Louis Rastoin, fondateur de la chaire UNESCO en Alimentations du monde, et Geneviève Parent, titulaire de la Chaire de recherche en droit sur la diversité et la sécurité alimentaires de l’Université Laval, dont les importants travaux de recherche ont nourri les fondements du mouvement. La programmation complète est disponible ici.

Pour assister à l’événement (à titre d’observateur ou journaliste) et pour en savoir plus sur le mouvement, veuillez vous inscrire à : https://www.nourrirdurablement.org/.

Les médias qui souhaitent des entrevues sont priés de communiquer avec Jessica Blackburn par courriel à jblackburn@upa.qc.ca.

Nourrir l’humanité durablement