Congrès général de l’UPA

Québec, le 4 décembre 2014 — En marge de son 90e Congrès général annuel, l’Union des producteurs agricoles (UPA) est fière d’annoncer les lauréats du Prix Laurent-Barré.

Depuis 2005, le Prix Laurent-Barré rend hommage à un agriculteur ou une agricultrice qui, par son engagement au sein du syndicalisme agricole, a marqué l’histoire et a contribué à l’essor de l’agriculture québécoise. Ce prix porte le nom du premier président de l’Union catholique des cultivateurs et ministre de l’Agriculture de 1944 à 1960.

Lauréats 2014 : tous les anciens présidents de l’Union des producteurs agricoles

Dans le cadre de son 90e anniversaire, cinq anciens présidents de l’Union des producteurs agricoles seront honorés pour souligner leur apport remarquable à l’agriculture, aux forêts et au syndicalisme agricole québécois. Il s’agit de Christian Lacasse (2007 à 2011), Laurent Pellerin (1993 à 2007), Jacques Proulx (1981 à 1993), Pierre Gaudet (1979 à 1981), Albert Allain (1969 à 1973).

Par leur engagement, ils ont contribué à l’essor et à la croissance de l’agriculture au Québec ainsi qu’au rayonnement de l’organisation qu’ils ont tour à tour dirigée.

Dossiers d’envergure sous la présidence de ces hommes d’exception

Albert Allain a été le dernier président de l’UCC. Il a favorisé la mise en place de la Loi sur les producteurs agricoles, et a travaillé au projet de restauration de la forêt de la zone habitée.

Pierre Gaudet a misé sur la reconnaissance de l’agriculture auprès des différents paliers économiques et gouvernementaux et a soutenu la mise en place et le développement des groupes de relève.

Sous la présidence de Jacques Proulx, l’UPA Développement international a été créée. De plus, le monde rural a pris la part qui lui revenait par les états généraux de ce milieu, pour voir naître la coalition Solidarité rurale.

Sous la présidence de Laurent Pellerin, la stratégie agroenvironnementale de l’Union a pris son essor, et la valorisation de la profession a pris son envol par l’organisation des Portes ouvertes sur les fermes du Québec. Une nouvelle organisation a aussi été mise de l’avant par le gouvernement du Québec, soit La Financière agricole.

Sous la présidence de Christian Lacasse, la campagne « Pas de nourriture sans agriculture » a fait fureur. Il y a eu, par la suite, le renouvellement de l’entente sur La Financière agricole avec une enveloppe budgétaire bonifiée à la hauteur des besoins des producteurs et productrices. De plus, c’est à cette époque que l’Union a élaboré une vision d’avenir du développement de l’agriculture en proposant une politique agricole intitulée « Le pouvoir de se nourrir ».

Tous ces hommes ont marqué l’histoire de l’Union et de l’agriculture du Québec. En ce sens, ils pourront continuer de partager leur expertise et leur sagesse en faisant partie dorénavant du Cercle des présidents de l’Union.

— 30 —


Source :

Patrice Juneau
Conseiller aux affaires publiques
Union des producteurs agricoles
514 702-8591