Québec, 03 décembre 2014 — La famille d’Estelle St-Pierre et d’Yves Lampron de Saint-Boniface, proclamée « Famille agricole de l’année 2014 »

La famille d’Estelle St-Pierre et d’Yves Lampron, producteurs de lait biologique à Saint-Boniface, en Mauricie, s’est vu remettre aujourd’hui le titre de « Famille agricole de l’année 2014 » par la Fondation de la famille terrienne. La cérémonie s’est déroulée à Québec, dans le cadre du 90e Congrès général annuel de l’Union des producteurs agricoles, en présence de quelque 600 délégués et invités.

La Ferme Y. Lampron et fils inc. est la propriété d’Estelle St-Pierre et d’Yves Lampron, ainsi que de trois de leurs fils, Pierre, Daniel et Alexandre. Située sur le chemin Saint-Onge à Saint-Boniface, l’entreprise est spécialisée dans la production laitière biologique avec une production annuelle de 1 million de litres et 330 hectares en culture. L’aîné de leurs enfants, Claude, vit en Alberta où il possède une ferme céréalière, tandis que Jean?Yves et Jacinthe sont respectivement pilote d’hélicoptère et adjointe administrative.

Innovateurs et aimant s’investir dans des productions émergentes, les Lampron figurent parmi les premiers agriculteurs du Québec à se tourner vers la production biologique à la fin des années 1980. Leurs champs sont certifiés biologiques depuis 1998 et la production de lait, depuis 2000. Ils élèvent des bovins de boucherie pour un producteur-transformateur de viande biologique et cultivent de l’orge brassicole.

Respect de la nature, bien-être animal et innovations technologiques caractérisent cette ferme. La nouvelle étable, construite à l’été 2014, possède d’ailleurs un salon de traite de 20 unités et dispose d’un système de récupération d’énergie. Les 130 vaches en lactation y circulent librement (stabulation libre) et bénéficient d’une litière de sable. À l’été, les animaux broutent à l’extérieur dans des pâturages.

– 2 –

Les Lampron ont développé leur entreprise par étapes, misant sur leurs forces : la formation, la communication, l’ouverture aux changements et l’innovation. Ils ont toujours eu pour objectif d’avoir une entreprise saine financièrement qui leur permet d’en vivre tout en ayant la liberté de pouvoir profiter d’autres aspects de la vie (sports, loisirs, implications diverses). Estelle et Yves accordent beaucoup d’importance aux relations humaines. Le transfert de la ferme s’est fait graduellement sur 20 ans, en misant sur une bonne communication. Ils se réjouissent de l’harmonie qui règne, autant avec leurs fils actionnaires qu’avec leurs employés, Stéphanie et André, qui partagent leur passion.

Les Lampron se voient comme des gens curieux de nature, ouverts aux changements technologiques et issus d’une lignée de « patenteux » qui aiment voir ce qui se fait de bon ailleurs pour ensuite adapter les techniques culturales et les machineries agricoles à leurs besoins. Pour cette famille, une formation de base en agriculture et des activités de perfectionnement sont essentielles pour approfondir leurs connaissances. D’ailleurs, les six enfants ont réussi leurs études. Les cinq fils Lampron sont diplômés en agriculture et trois petits-fils poursuivent actuellement leurs études dans ce domaine.

Les frères Lampron sont aussi actifs au sein d’organisations agricoles. Pierre est deuxième vice-président des Producteurs laitiers du Québec, Daniel est impliqué à la Fédération de l’UPA de la Mauricie. Il est aussi président du Club agroenvironnemental du CDA, tandis qu’Alexandre est administrateur au Syndicat des producteurs de lait biologique. Yves, pour sa part, a été actif pendant quinze ans au sein du Groupement forestier Maskinongé-Lanaudière, dont cinq à titre de président.

Les Lampron éprouvent également un fort sentiment d’appartenance pour leur communauté et s’impliquent bénévolement au sein de divers mouvements sociaux et sportifs. À l’été 2014, ils ont accueilli 3000 personnes lors de la journée « Portes ouvertes sur les fermes du Québec », en plus de participer, avec l’ensemble de leurs voisins, à une vaste opération de reboisement du ruisseau qui borde le chemin Saint-Onge.

Parce que l’harmonie est un trait caractéristique de la Famille agricole de l’année, les activités agricoles et familiales sont intimement liées pour tous (enfants, conjointes de ceux?ci et petits-enfants). Plus qu’un lieu de production, la ferme est un milieu de vie auquel ils sont tous profondément attachés.

– 3 –

Enfin, la terre ancestrale appartient aux Lampron depuis 1858. Yves représente la cinquième génération de Lampron établis dans le chemin Saint-Onge. Privé de son père, décédé en 1964 d’un accident à la ferme, il doit apprendre, à 23 ans, à gérer seul la ferme avec Estelle. Pour Yves, recevoir le titre de « Famille agricole de l’année », en cette Année internationale de la ferme familiale, est la plus belle reconnaissance qui soit : « C’est l’accomplissement de vies entières vouées à l’agriculture, celles des générations qui nous ont précédées. Mon père Claudio serait tellement fier aujourd’hui de voir que deux autres générations, celles de nos enfants et de nos petits-enfants, veulent préserver ce bien précieux, et bien en vivre.

Les Lampron font l’objet de la capsule de décembre de la série www.vosagriculteurs.tv, produite par l’UPA, qui vise à faire connaître le quotidien de familles agricoles d’ici.

La Fondation de la famille terrienne décerne chaque année le Prix de la Famille agricole de l’année à une famille d’agriculteurs du Québec qui, de génération en génération, a su préserver et inspirer des valeurs propres à l’agriculture d’ici. L’événement, qui en est à sa 58e édition cette année, est devenu une institution dans le paysage agricole québécois. La Fondation de la famille terrienne est heureuse de compter sur l’apport de ses partenaires-membres : La Coop fédérée, la Fédération des caisses populaires Desjardins du Québec, le Regroupement des familles agricoles lauréates et l’Union des producteurs agricoles.

– 30 –

Source : Patrice Juneau
Conseiller aux affaires publiques
Union des producteurs agricoles
514 702-8591