Longueuil, 31 juillet 2015 — Faute d’entente sur de nombreux et importants sujets tels que la propriété intellectuelle, l’accès aux marchés, le secteur automobile et les règles d’origine, les 12 pays du Partenariat transpacifique (PTP) réunis à Hawaï cette semaine ne sont pas parvenus à un accord.

En conférence de presse, les ministres du Commerce de ces pays ont annoncé que les négociations se poursuivront. Il s’agira donc d’un enjeu que le gouvernement fédéral devra gérer pendant la campagne électorale qui s’annonce. Les producteurs de lait, d’œufs et de volailles ainsi que leurs partenaires continueront de rappeler au gouvernement du Canada qu’ils sont pour un PTP avec la gestion de l’offre intégralement préservée et sans concession d’accès au marché.

Une délégation de représentants des secteurs agricoles québécois sous gestion de l’offre était présente à Hawaï, en marge des négociations. Le porte-parole de la Coalition GO5 et président général de l’Union des producteurs agricoles, Marcel Groleau, a pu témoigner des pressions exercées sur les négociateurs canadiens pour qu’ils acceptent d’ouvrir nos marchés sous gestion de l’offre.

« Le Canada ne doit pas céder à ces pressions. D’autant plus qu’il a signé une douzaine d’accords de libre-échange, incluant l’ALENA, sans faire de concessions dans les secteurs sous gestion de l’offre »

a déclaré M. Groleau. Ce dernier a également précisé que les négociations sont d’autant plus problématiques pour le secteur agricole qu’elles ne traitent que de hausses d’accès aux marchés, sans toutefois discuter des subventions.

Les secteurs laitier et avicole, juste au Québec, représentent 43 % des recettes agricoles, contribuent chaque année à hauteur de 8,2 milliards de dollars au PIB, génèrent 92 000 emplois et permettent le versement de 1,38 milliard en taxes et impôts. Au plan canadien, ils contribuent pour plus de 30 milliards au PIB et génèrent quelque 300 000 emplois de qualité. Le Canada a tout intérêt à préserver cette contribution majeure à son économie.

La Coalition GO5 a lancé en mai dernier une campagne publicitaire et d’affichage sous le thème Forts et unis pour la gestion de l’offre. Pour plus de renseignements sur la campagne, consultez le site www.fortsetunis.ca.

À propos de la Coalition GO5
La Coalition GO5 rallie de nombreuses personnes et organisations qui croient en une agriculture forte et un secteur alimentaire prospère au Québec. Elle vise le maintien de la gestion de l’offre au terme des différentes négociations commerciales nationales et internationales. Cette gestion de l’offre assure aux Québécois une production locale d’œufs, de volailles et de produits laitiers de grande qualité et aux agriculteurs, un revenu équitable du marché, sans subvention.