Longueuil, 24 novembre 2015 — Les producteurs agricoles sont prêts à relever le défi de la croissance… si les bons outils sont au rendez-vous

 

Les producteurs agricoles québécois ont confiance en l’avenir de leur secteur et sont prêts à relever le défi de la croissance… si les bons outils sont au rendez-vous. C’est dans cet esprit que se tiendra le 91e Congrès général de l’Union des producteurs agricoles (UPA), du 1er au 3 décembre, à Québec.

 

Comme chaque année, le Congrès général de l’Union permettra aux quelque 320 délégués d’échanger sur les grands dossiers de l’heure tels la protection du territoire et des activités agricoles, les programmes de gestion des risques, la fiscalité municipale, le commerce international, la relève agricole et l’agroenvironnement.

 

« Les producteurs agricoles du Québec partagent avec le gouvernement l’objectif de développer l’économie et les régions du Québec. Une agriculture dynamique, constituée d’entreprises agricoles qui investissent et innovent pour répondre  à des marchés de plus en plus spécifiques et à des consommateurs de plus en plus exigeants, peut très certainement jouer un rôle majeur à cet égard. Pour ce faire, les producteurs  ont besoin d’un environnement d’affaires favorable, des programmes efficaces et compétitifs assurant, notamment, un partage des risques viables entre l’État et les agriculteurs, des aides à l’investissement et au développement des marchés ainsi qu’un appui aux outils de mise en marché qui ont fait leurs preuves », a indiqué le président général de l’UPA, Marcel Groleau.

 

La Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ) profitera du Congrès général pour présenter aux délégués son récent mémoire sur les aspirations et les besoins de la relève pour nourrir le Québec de demain. « Éduquée, entrepreneuriale et impliquée dans son milieu, la relève est prête à remplir les assiettes des Québécois, et nous devons tous en être fiers. Il faut cependant qu’on lui donne davantage les moyens d’assurer son rôle nourricier et de contribuer au développement économique et social de nos régions », a continué Marcel Groleau.

 

Quoi : Congrès général de l’UPA
Où : Centre des congrès de Québec

Quand : du mardi 1er au jeudi 3 décembre 2015
(à compter de 10 h, le mardi)

 

 

Pour ne rien manquer du 91e Congrès général de l’UPA : @upaqc et #congresupa et https://www.upa.qc.ca/fr/91e-congres-general-upa/.

 

Moments forts du Congrès
 

  • Discours du président général de l’Union, Marcel Groleau, le mardi 1er décembre, à 13 h 30 (rencontre de presse après le discours).
  • Discours du ministre fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Lawrence MacAulay, le mercredi 2 décembre, à 9 h (heure à confirmer) (rencontre de presse ou scrum après le discours).
  • Discours du ministre québécois de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Pierre Paradis, le mercredi 2 décembre, à (heure à confirmer) (rencontre de presse ou scrum après le discours).