Longueuil, 25 août 2017 — Sous la présidence d’honneur de l’honorable Christian Paradis, ex-ministre du Développement international et de la Francophonie, près de 250 intervenants, personnalités et partenaires ont souligné, hier à Granby, les 25 ans d’UPA Développement international (UPA DI). L’actuelle ministre, l’honorable Marie-Claude Bibeau, était aussi présente à l’événement.

Fondée en 1993, UPA DI a pour mission de soutenir la ferme familiale comme modèle d’agriculture durable en appuyant les organisations professionnelles agricoles démocratiques, les systèmes collectifs de mise en marché des produits agricoles et toutes autres initiatives structurant l’avenir de l’agriculture dans les pays en voie de développement.

Au fil du temps, UPA DI a développé quatre modes d’intervention : l’appui aux systèmes collectifs de mise en marché et de services; le savoir des gens de la terre; le dialogue permettant de développer des politiques adaptées; l’économie circulaire. Ces programmes fondamentaux ont permis de valoriser l’agriculture et de mener des projets structurants dans une multitude de pays dont Haïti, le Niger, la Guinée, le Sénégal, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, El Salvador, le Guatémala, le Mali et le Chili. « Le défi alimentaire demeure entier et l’agriculture subit des pressions comme jamais dans son histoire. Il faut jeter un autre regard sur la terre… L’agriculture familiale », a déclaré le secrétaire général d’UPA DI, André Beaudoin, en présentant la thématique des 25 ans.

Depuis 1993, 236 productrices et producteurs-experts, conseillères et conseillers ont participé bénévolement à cette coopération, avec l’appui d’une vingtaine de permanents et d’un conseil d’administration de 9 personnes. Messieurs Jacques Proulx, Laurent Pellerin, Christian Lacasse et, depuis 2011, Marcel Groleau ont successivement occupé la présidence de l’organisation depuis sa fondation. « Les producteurs agricoles québécois savent que collectivement, ils ont la capacité de changer des choses. À voir les résultats obtenus depuis 25 ans par nos organisations partenaires dans chacun de ces pays, avec l’appui de notre organisation, il est indéniable qu’UPA DI en est une démonstration éloquente », a déclaré M. Groleau.

Depuis sa création, UPA DI a fait beaucoup. Au cours des 12 derniers mois seulement, par ses programmes et ses alliances, l’organisation est intervenue auprès de 55 organisations professionnelles agricoles réparties dans 15 pays du globe, rejoignant ainsi quelque 393 000 personnes (dont 44 % sont des femmes). En plus de nourrir leur famille, ces paysannes et paysans ont permis à 1,3 million de personnes d’avoir accès à de la nourriture produite dans leur milieu. Les célébrations d’hier se voulaient aussi le coup d’envoi de plusieurs événements soulignant les 25 ans D’UPA DI d’ici mai 2018.

Sur la photo dans l’ordre habituel : l’ex-ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, le secrétaire général d’UPA DI, André Beaudoin, l’actuelle ministre, l’honorable Marie-Claude Bibeau, le président d’UPA DI, Marcel Groleau et l’ex-président de l’organisation, Laurent Pellerin.