Québec, 06 décembre 2017 — En marge du 93e Congrès général de l’Union des producteurs agricoles, la Fondation de la famille terrienne a remis à la famille Berthiaume de Saint-Elzéar le titre de Famille agricole 2017. La famille de Normand Berthiaume et feu Thérèse Turmel, de la région de Chaudière-Appalaches, œuvre en production laitière, porcine et acéricole.

En 1955, Normand Berthiaume achetait sa ferme puis, l’année suivante, épousait Thérèse Turmel. Ils ont eu six enfants, dont quatre ont fait de l’agriculture leur métier; Cécilien, Mario, Carmen et Marco. Deux autres membres de la famille ont évolué dans différents secteurs. Eddy possède une entreprise spécialisée dans les escaliers et Noël qui est entrepreneur-électricien travaille souvent à l’installation électrique sur des fermes.

Aujourd’hui, la troisième génération, qui possède une excellente formation agricole, prend la relève d’une quinzaine d’entreprises. Depuis 1963, plusieurs investissements ont été faits et l’entreprise s’est développée tant par l’agrandissement de bâtiments que par la mise sur pied d’entreprises parallèles dans des domaines diversifiés. Les formations reçues permettent de réaliser des recherches en collaboration avec différents intervenants et de développer des technologies environnementales. Des projets sont d’ailleurs en cours pour parvenir à diminuer les coûts d’alimentation. Le chiffre d’affaires combiné des entreprises des descendants de Normand et Thérèse est estimé à plus de 27 M$, un résultat qui démontre une fibre entrepreneuriale digne des Beaucerons!

L’approche environnementale est prioritaire pour les Berthiaume. Plusieurs technologies sont utilisées dont l’installation de haies brise-vent, de toitures sur les fosses et d’aménagement des terres par un drainage et chaulage adéquats. Les valeurs familiales et entrepreneuriales sont très présentes. Les six enfants de Normand et Thérèse sont tous dans les affaires et les valeurs qui les guident sont la justice, le partage, l’entraide, la discipline et l’intégrité. Tous accordent beaucoup d’importance au respect de leurs engagements envers leur communauté et leurs partenaires.

Normand et Thérèse ont beaucoup inspiré leurs enfants et petits-enfants et leur ont appris à aller vers les autres, l’altruisme étant un mot d’ordre familial. Chaque membre apporte son appui à la collectivité et s’implique, tant au niveau communautaire, qu’économique ou agricole.

L’équilibre entre les différentes sphères de la vie quotidienne demeure un choix réfléchi pour les Berthiaume. Dès 1970, les parents, Normand et Thérèse s’accordaient des vacances annuelles et démontraient que, malgré un emploi du temps chargé, il est important de s’arrêter. Les semaines de travail sont planifiées afin que chacun ait une fin de semaine sur deux pour un bon équilibre travail-famille. De plus, Normand et Thérèse ont toujours privilégié l’approche solution, car garder une attitude positive à l’égard du changement est essentiel en agriculture et jamais un membre de la famille ne discute de son métier de façon négative. Pour la famille Berthiaume, un problème devient un défi!

La valorisation de l’agriculture et l’implication de la famille pour l’avancement de la mise en marché structurée ne datent pas d’hier. Déjà dans les années 30 le père de Normand, Iréné Berthiaume, et son épouse, Laurana Laplante, organisaient des soirées de lecture pour informer et former les producteurs de leur rang.

L’ensemble des membres de la famille est déterminé à développer une agriculture prospère et durable, créatrice de richesses et d’emplois en Chaudière-Appalaches. Par leurs diverses implications pour l’établissement et la gestion d’entreprises collectives, agricoles ou para-agricoles, les Berthiaume contribuent à l’évolution de leur milieu, avec des répercussions positives tant à l’échelle locale, régionale que provinciale. Plusieurs prix de reconnaissance ont déjà été remis à la famille à cet effet et ce n’est pas fini. Félicitations à la famille Berthiaume nommée 61e famille agricole!