Les milieux agricole et scientifique veulent explorer des solutions conjointes en agroenvironnement

Longueuil, 25 octobre 2019 — L’Union des producteurs agricoles (UPA) et la Chaire de recherche du Canada en économie écologique de l’Université du Québec en Outaouais (UQO) sont fières d’annoncer la tenue du Sommet agroenvironnemental Agriculture, nature et communauté, les 30 et 31 octobre 2019 au Centre des sciences de Montréal.

Dans un contexte où les enjeux agroenvironnementaux sont de plus en plus présents dans l’espace public, cet événement unique, présenté conjointement par les deux organisations, sera une excellente occasion de créer des liens entre les producteurs agricoles et les chercheurs, la réalité agricole et la science ainsi que la pratique et la recherche, le tout dans une approche axée sur le dialogue.

« Les agriculteurs et les agricultrices du Québec sont engagés depuis plusieurs années dans l’amélioration de leurs pratiques pour réduire l’impact de leurs activités sur l’environnement. Leur mobilisation autour de cet enjeu est importante et essentielle. Pour aller plus loin, la recherche, le transfert des connaissances vers les fermes et des solutions de rechange viables aux pratiques actuelles seront nécessaires. Notre collaboration avec la Chaire va en ce sens », a déclaré Marcel Groleau, président général de l’UPA.

 « L’approche de la Chaire est axée sur l’économie écologique, la valorisation des services écosystémiques, la gouvernance environnementale, l’aménagement et la planification du territoire ainsi que la conservation de la biodiversité. Nous voyons donc très positivement l’intérêt du milieu agricole pour nos travaux », a continué Jérôme Dupras, professeur en économie écologique à l’UQO et titulaire de la Chaire de recherche.

Réunissant 250 participants des milieux agricoles, universitaires, associatifs et gouvernementaux, le Sommet prévoit notamment :

  • deux journées d’activités animées par Sophie-Andrée Blondin;
  • des conférenciers de marque, dont Serge Bouchard, anthropologue, écrivain et animateur, ainsi que Thomas Mulcair, professeur invité au département de science politique de l’Université de Montréal, avocat, commentateur politique et président du conseil d’administration du Jour de la Terre;
  • des sessions thématiques et des tables rondes rassemblant plus de 25 panélistes de divers horizons et abordant des enjeux environnementaux d’importance tels que les changements climatiques, l’utilisation des pesticides, la biodiversité ou encore la qualité de l’eau;
  • un déjeuner-conférence donnant des perspectives internationales;
  • des résultats de travaux de recherche et des partages de bonnes pratiques;
  • une activité de réseautage;
  • la présence, en fin d’événement, du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, André Lamontagne.

Le Sommet agroenvironnemental Agriculture, nature et communauté s’inscrit dans la foulée de l’élaboration du Plan vert agricole 2019-2029 de l’UPA et des travaux de la Chaire de recherche du Canada en économie écologique de l’UQO et de ses partenaires. Il permettra de mettre en valeur les nombreux efforts ainsi que les engagements des producteurs agricoles et des chercheurs en agroenvironnement, et de réitérer l’importance d’une démarche agroenvironnementale réfléchie, cohérente et claire sur un horizon réaliste de 10 ans. Le programme complet de la journée ainsi que les biographies des intervenants sont disponibles ici.