L’Union souhaite remercier le Comité sénatorial permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles pour cette opportunité de présenter le point de vue des producteurs agricoles et forestiers du Québec concernant les défis de la transition vers une économie à faibles émissions de carbone pour le secteur agricole. Plus spécifiquement, il est ici question d’une part, de l’impact de la tarification du carbone sur les activités agricoles et d’autre part, de la contribution que peut apporter l’agriculture et la sylviculture à l’effort de réduction des gaz à effet de serre (GES).

Les changements climatiques représentent une menace majeure pour l’équilibre des écosystèmes et constituent à ce titre l’un des enjeux environnementaux les plus préoccupants à l’échelle planétaire. La communauté scientifique fait aussi consensus à propos de l’origine anthropique du phénomène qui est essentiellement lié aux émissions de GES découlant de l’usage des énergies fossiles. Devant pareil constat, nous devons nécessairement revoir nos façons de faire et bâtir une économie plus sobre en carbone.

Mémoire présenté par l’Union des producteurs agricoles au Comité sénatorial permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles.

Memoire comité sénatorial énergie GES