Les modifications législatives proposées par le projet de loi 85 inquiètent et indisposent grandement les producteurs agricoles et forestiers puisqu’il est question d’aménagement du territoire et plus spécifiquement de l’avenir du territoire et des activités agricoles sur les plus belles terres du Québec. Déjà 600 hectares de terres agricoles sont ciblés sur les cartes accompagnant ce projet de loi alors que le gouvernement se donnerait le pouvoir de diminuer la superficie d’autres terres agricoles aux abords de l’autoroute 30 au nom du développement économique.

Il faut cesser de voir le territoire affecté aux activités agricoles comme une banque de terrains disponibles tant pour le développement résidentiel que pour le développement économique. La contribution notable de l’agriculture et de l’agroalimentaire en tant qu’activité économique est trop souvent passée sous silence. Nous invitons donc le gouvernement à revoir les dispositions proposées dans le projet de loi 85 et à investir dans ce secteur essentiel pour la population du Québec qu’est l’agriculture.

DOCUMENT Mémoire PL85 2017-08