Solidarité rurale du Québec (SRQ) a fêté ses 25 ans en 2017. Un anniversaire sans grandes célébrations, pour les raisons que vous connaissez. En 2014, SRQ a perdu son statut d’instance-conseil pour la ruralité auprès du gouvernement du Québec ainsi que son financement issu de la Politique nationale de la ruralité. La Politique a été intégrée au dernier pacte fiscal entre les municipalités et le gouvernement.

On aurait pu baisser les bras, mais ce n’est pas dans nos habitudes. Les régions et la ruralité sont confrontées à des enjeux démographiques, économiques et sociaux, des enjeux qui interpellent tous les citoyens du Québec, qu’ils soient ruraux ou urbains.

Le mouvement Tous ruraux est né de ce constat. Les Québécois se partagent un territoire magnifique, où s’écoule, entre les Laurentides au nord et les Appalaches au sud, un fleuve majestueux. Un territoire d’une grande richesse en ressources et atouts naturels, au climat très varié du sud au nord. Les plus grandes réserves mondiales d’eau douce sont ici, chez nous. Peu de territoires réunissent autant d’opportunités.

Tous ruraux, c’est l’appel de la ruralité qui se trouve dans chaque Québécois, dans notre arbre généalogique ou nos souvenirs d’enfance. Pour les immigrants, cet appel peut référer à des souvenirs de la campagne de leur pays d’origine, à l’odeur de ce terroir qu’ils recherchent chez nous. Pour les Premières Nations, c’est ce territoire vierge que leurs ancêtres ont parcouru, exploré et peuplé.

Tous ruraux, c’est ce que l’on met dans notre assiette; c’est les dernières vacances en famille dans une région du Québec, les moments d’évasion sur les routes à parcourir les campagnes aux paysages façonnés par l’agriculture, et la forêt agrémentée des couleurs qui varient avec les changements de saison.

Tous ruraux, c’est Fred Pellerin qui s’implique dans ce beau projet. Nous en sommes très fiers. Il incarne dans son œuvre l’importance de l’appartenance et du lien au territoire, à la terre qui nous porte et à sa mémoire (voir la vidéo à l’adresse tousruraux.quebec). C’est aussi des messagers de renom qui s’associent au mouvement pour une ruralité vivante.

Tous ruraux, c’est un mouvement en faveur des régions et de la ruralité québécoise. Le Québec est un grand territoire que nous devons habiter et faire vivre. Tous Ruraux, c’est construire des ponts entre les ruraux et les urbains. C’est l’illustration de notre interdépendance et de nos complémentarités.

Tous ruraux, c’est la réalisation d’une étude sur l’évolution de la ruralité québécoise des 25 dernières années. Cette étude mettra en lumière une ruralité vivante, diversifiée et moderne, mais qui fait face à de nombreux défis.

Tous ruraux, ce sera un grand rassemblement le 23 mai prochain, qui réunira des acteurs et des partenaires de tous les milieux désirant s’investir pour une ruralité forte qui contribuera au rayonnement de tout le Québec.

Tous ruraux, ce sera le dépôt aux Québécois d’une proposition en faveur de leur ruralité lors de ce grand rassemblement. Une proposition qui nous engage à maintenir vivant et attrayant l’ensemble du territoire pour que notre ruralité, cette richesse collective, demeure un milieu de vie intéressant et stimulant pour les générations futures.

Le lancement de Tous ruraux est possible grâce à l’engagement des membres fondateurs de SRQ, notamment le Mouvement Desjardins, La Coop fédérée, la Fédération québécoise des municipalités du Québec et l’Union des producteurs agricoles. Le gouvernement du Québec est aussi un partenaire de ce mouvement.

Tous ruraux, c’est nous tous.

Éditorial La Terre de chez nous
Édition du 21 au 27 mars 2018
Marcel Groleau, président général