Cette année encore, l’Union des producteurs agricoles (UPA) et la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) s’associent pour souligner la Semaine de la santé et de la sécurité en agriculture et rappeler l’importance de la prévention dans les fermes du Québec. Cette semaine thématique se déroulera du 15 au 21 mars prochains.

Pour 2020, on vise la prévention des intoxications et des autres accidents liés aux gaz dangereux, soit principalement les gaz de lisier, les gaz d’ensilage et le monoxyde de carbone. Nous voulons sensibiliser et informer les producteurs et les travailleurs agricoles sur les dangers que représentent ces gaz et sur les mesures de prévention à adopter pour protéger leur santé et leur sécurité au travail.

Chaque année, des intoxications sont causées par ces gaz dans le secteur agricole et peuvent avoir des conséquences très graves allant jusqu’à la mort. Si les intoxications aux gaz peuvent avoir des effets immédiats, dans d’autres cas, les effets peuvent n’être ressentis que quelques heures plus tard.

Nous désirons voir les travailleurs et travailleuses agricoles du Québec évoluer dans des milieux sécuritaires. À cet effet, les mesures de prévention requises pour éviter les accidents liés aux gaz dangereux doivent être mises en place.

Au cours de la dernière année, l’UPA et la CNESST ont organisé des rencontres avec des producteurs, des groupes spécialisés, des fabricants d’équipements et des spécialistes en prévention pour déterminer des voies d’amélioration en prévention. Du travail de sensibilisation et d’information a été réalisé et se poursuivra tout au long de l’année.

En effet, la Semaine de la santé et de la sécurité en agriculture donne le coup d’envoi aux ateliers de prévention qui seront organisés dans les régions. Nous vous invitons à y participer en communiquant avec votre fédération régionale de l’UPA. Vous pourrez ainsi en apprendre davantage sur les dangers associés aux gaz en agriculture et, surtout, sur les mesures de prévention à mettre en place pour vous en protéger.

La prévention se fait sur le terrain, avec ceux et celles qui réalisent le travail. Il appartient donc aux personnes œuvrant dans les fermes de mettre en place toutes les mesures nécessaires pour éliminer le danger à la source ainsi que les procédures requises pour assurer leur santé et leur sécurité.

Si vous souhaitez obtenir plus d’information sur les gaz dangereux, consultez le site Internet de la CNESST. Celle-ci a d’ailleurs créé des outils et de la documentation sur le sujet. Une page Web y est par ailleurs consacrée : cnesst.gouv.qc.ca/gaz-dangereux.

Du contenu sur la prévention dans le domaine de l’agriculture est aussi disponible sur le site de l’UPA : santesecurite.upa.qc.ca

Éditorial La Terre de chez nous
Édition du 11 mars 2020
Marcel Groleau, président général, L’Union des producteurs agricoles
Manuelle Oudar, présidente du conseil d’administration et chef de la direction de la CNESST