Skip to menu Skip to content

You are on the Site provincial but we have localized your experience to the following region: ###detected_region###

Marcel Groleau ne sollicitera pas un sixième mandat à la présidence générale de l’UPA

Published on 9 September 2021 - By l'UPA

Category :

  • Citoyen/Citoyenne
  • Producteur/Productrice
  • Communiqués

Marcel Groleau, producteur laitier de Thetford Mines, a annoncé aux membres du conseil général de l’Union des producteurs agricoles (UPA) qu’il ne sollicitera pas un sixième mandat à la présidence générale de l’organisation, à l’occasion du Congrès général de décembre prochain.

Marcel Groleau occupe la présidence générale de l’organisation depuis dix ans. Il était précédemment, de 2004 à 2011, président de la Fédération des producteurs de lait du Québec. Son implication en syndicalisme agricole a débuté en 1991 au sein du Syndicat des producteurs de lait de Québec.

Outre la présidence générale de l’UPA, M. Groleau a occupé plusieurs fonctions importantes au fil des ans. Parmi celles-ci, mentionnons : président d’UPA Développement international (première organisation agricole à signer un mémorandum de collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture – FAO, en octobre 2012), coprésident de la Coalition pour l’exception agricole et alimentaire et membre du conseil d’administration de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec. Il continuera d’occuper ces fonctions au-delà du Congrès général de décembre prochain.

M. Groleau a aussi été vice-président de la Fédération canadienne de l’agriculture et membre du Conseil consultatif de la politique alimentaire du Canada, du Conseil de l’Accord de libre-échange nord-américain et du comité d’audit de l’Organisation mondiale des agriculteurs.

Les conseillers généraux de l’Union ont salué sa contribution exceptionnelle au développement de l’agriculture québécoise, son écoute et sa facilité à mettre en commun diverses opinions et établir des consensus, ses habiletés de communicateur et sa préoccupation pour un dialogue et une compréhension mutuelle entre producteurs et consommateurs.

Des élections aux postes de dirigeants généraux de l’UPA (président général, premier vice-président et deuxième vice-président) se tiennent tous les deux ans. Pour briguer un poste d’élu dans l’organisation, il faut obligatoirement être agricultrice ou agriculteur.

The latest news item

  • [Translate to English:]

    Élections québécoises 2022 : favoriser la résilience des entreprises agricoles

    L’Union des producteurs agricoles (UPA) demande au prochain gouvernement de favoriser la résilience des entreprises agricoles du Québec en assurant un financement récurrent et ponctuel à la hauteur des besoins, en raison notamment du sous-investissement des dix dernières années, de la période inflationniste historique et de son impact direct sur les coûts de production.

    Know more
  • Le point sur la cyberattaque envers l’UPA

    L’Union des producteurs agricoles (UPA) confirme qu’elle a été victime dimanche dernier d’un rançongiciel affectant ses systèmes informatiques (serveurs, fichiers, applications, etc.).

    Know more
  • Élections québécoises, agriculture et foresterie : il faut avoir de l’ambition!

    L’attachement des Québécoises et des Québécois à l’agriculture et à la foresterie de chez nous est plus fort que jamais. La Politique bioalimentaire 2018-2025, les investissements importants qui ont suivi et la réponse des gouvernements à plusieurs demandes du secteur agricole, en l’occurrence pendant la crise sanitaire, sont conséquents avec cet engouement collectif pour l’achat local, l’autonomie alimentaire et l’adaptation des pratiques durables.

    Know more
View all news items