Passer au menu Passer au contenu

Vous êtes sur le Site provincial, mais nous vous avons localisé dans la région : ###detected_region###

Élection québécoise 2022 : L’UPA-Estrie ramène l’agriculture et la forêt à l’avant-plan

Publié le 21 septembre 2022 - Écrit par Fédération de l’UPA de l’Estrie

Catégorie :

  • Estrie
  • Citoyen/Citoyenne
  • Producteur/Productrice
  • Nouvelles
  • Actualités
  • Communiqués

Des représentants de la Fédération de l’UPA-Estrie ont rencontré aujourd’hui des candidats des partis en élection pour remettre à l’avant-plan certains enjeux agricoles et forestiers vécus en Estrie.

L'agriculture et la foresterie privée sont reconnues comme les premiers secteurs primaires de la région. Nous devons manger trois fois par jour, tout en nous approvisionnant le plus localement possible et en favorisant la protection de l'environnement. La zone agricole est menacée de toute part, ce qui provoque l'augmentation faramineuse du prix des terres au-delà de leur potentiel de rentabilité agronomique. Les producteurs et les productrices vieillissent et vivent de l’essoufflement. Dans ce contexte, comment les partis comptent-ils favoriser l'établissement de la relève qui doit continuer à nourrir le Québec?

Après avoir entendu les propositions des partis et leurs engagements, les représentants de l’UPA-Estrie ont mis l’accent sur les sujets suivants :

  • Accès à des services d’abattage permettant la commercialisation à proximité des lieux d’élevage
  • Reconnaissance de la mise en marché collective dans le secteur forestier
  • Protection de 5 000 ha de forêt publique en Estrie pour préserver le potentiel acéricole
  • Respect des décisions de la CPTAQ par le gouvernement
  • Levée du moratoire désuet sur la culture des terres en friche
  • Ajustement par production et par région des programmes de gestion des risques d’entreprises
  • Valeur des terres

En plus des enjeux nationaux identifiés par l’UPA Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, la Fédération de l’UPA-Estrie a publié les détails des enjeux régionaux Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ayant des impacts directs sur l’agriculture et la foresterie privée estrienne à l’attention des personnes candidates à l’élection québécoise du 3 octobre 2022.

Ce qui a retenu l’attention

Cet exercice sert à expliquer les enjeux souvent mal connus du grand public et, donc de la plupart des candidats. Nous avons pu noter une très grande disparité des connaissances entre les personnes rencontrées. Nous sommes donc satisfaits d’avoir eu l’occasion de démystifier ce qui inquiètent les producteurs et les productrices de l’Estrie en 2022.

« Les politiques promettent régulièrement des changements favorisant l’achat local ou l’agriculture de proximité. Toutefois, les règles, les structures et les programmes favorisent ensuite les produits à grande échelle ou venant de loin. Des intérêts profitant du statu quo mènent le bal; au détriment du modèle agricole et forestier privé québécois », a conclu Michel Brien, producteur de lait, de foin de commerce et de bois à Racine, président de la Fédération de l’UPA-Estrie.

Présences et absences remarquées

Nous convenons qu’il est difficile de conjuguer l’horaire des candidats avec les différents événements politiques ayant lieu en Estrie. Toutefois, nous croyons utile de préciser que les invitations ont été acheminées à la mi-août à tous les partis et aux organisateurs habituels de débats afin de nous assurer du plus haut taux de présence. Les candidats invités sont ceux des circonscriptions couvertes par la Fédération de l’UPA-Estrie : Mégantic, Orford, Sherbrooke, Richmond et Saint-François. Notez que les candidats de Beauce-Sud ont aussi été invités, car cette circonscription touche trois municipalités situées en Estrie. Toutefois, un débat les a retenus à St-Georges.

Les personnes présentes :

Conservateur du Québec (PCQ)

Zoée St-Amand, Sherbrooke

Marylaine Bélair, Richmond

Mathieu Chenard, Mégantic

Dany Bernier, St-François

Coalition avenir Québec (CAQ)

André Bachand, Richmond

François Jacques, Mégantic

Parti Québécois (PQ)

Jacinthe Caron, Richmond

André Duncan, Mégantic

Sylvie Tanguay, St-François

Monique Allard, Orford

Québec solidaire (QS)

Philippe Pagé, Richmond

Maryline Ouellet, Mégantic

Dr Mélissa Généreux, St-François

Me Kenza Sassi, Orford

Parti libéral du Québec (PLQ)

François Vaes - Sherbrooke

Mona Louis-Jean - Richmond

Claude Charron, St-François

Vicky-May Hamm, Orford

À propos de la Fédération de l’UPA-Estrie

La Fédération de l’UPA-Estrie regroupe et représente les 4 965 producteurs et productrices agricoles propriétaires des 2 814 fermes sur le territoire de sept MRC de l’Estrie. La Fédération de l'UPA-Estrie contribue à l’amélioration continue et durable de la qualité de vie de tous les producteurs agricoles et forestiers de son territoire, en agissant afin de promouvoir, défendre et développer leurs intérêts professionnels, économiques et sociaux. L’UPA est une organisation syndicale professionnelle, qui fonde sa raison d’être et son action sur les valeurs de respect de la personne, de solidarité, d’action collective, de justice sociale, d’équité et de démocratie.