Révision des normes biologiques du Canada

Les Normes biologiques du Canada mettent de l’avant et décrivent les pratiques agricoles et les substances permises en lien avec la certification de tous les aliments produits et vendus au pays qui portent le logo Bio-Canada. Celles-ci couvrent tous les types de production, tels que les grains, les légumes, les fruits, les œufs, le sirop d’érable, le miel, le porc, le lait, les poules, les lapins, la production en serre, de même que les aliments transformés ainsi que les pousses et germinations. Ces normes sont canadiennes et gérées par l’Office des normes générales du Canada (ONGC).

Référencées par la Loi sur la salubrité des aliments au Canada (L.C. 2012, chap. 24), les Normes biologiques du Canada doivent être révisées tous les cinq ans afin d’être mises à jour et validées. Après différentes étapes de consultation, un comité technique décidera des changements retenus et la mise à jour des normes sera publiée officiellement d’ici novembre 2020.

Lors d’une conférence de presse, le 14 juin 2019, la ministre de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau, a confirmé la tenue de cette consultation publique sur les révisions proposées aux normes biologiques.

Notre engagement à supporter la mise à jour des normes et à développer de nouveaux marchés contribuera à renforcer la compétitivité de l’industrie des produits biologiques d’ici, d’indiquer Marie-Claude Bibeau.

Les normes biologiques canadiennes doivent être rigoureuses, car elles permettent à l’appellation biologique d’être fiable et crédible. Cependant, pour bien protéger les consommateurs contre la fraude alimentaire, il faut aussi que les produits biologiques importés répondent aux mêmes critères. Si l’on veut être en mesure de développer ce secteur et d’approvisionner les marchés, les règles doivent être claires pour tous, d’ajouter pour sa part Marcel Groleau, président-général de l’UPA.

Normes biologiques du Canada

De gauche à droite : Russell Pocock, copropriétaire de la Ferme Sanders à Compton, première entreprise agricole à obtenir la certification biologique au Canada en compagnie de Marie-Claude Bibeau, ministre canadienne de l’Agriculture et de Marcel Groleau, président de l’UPA.

Une série d’articles sur les travaux de révision peut être consultée le site de la Fédération biologique du Canada.


 

Lancement de l’outil Web VirageBio

Mettant en valeur l’expérience des producteurs agricoles chevronnés en agriculture biologique ainsi que l’expertise des professionnels et entreprises qui œuvrent dans le secteur, VirageBio est un nouvel outil Web qui vise à informer les producteurs agricoles sur les différentes facettes de la transition à l’agriculture biologique. Il regroupe une foule d’information qui permet de démystifier la réussite d’une transition harmonieuse à cette régie de production, tout en dressant un portrait du biologique dans les différentes filières de production (acériculture, grains, lait, fruits et légumes, viandes, etc.). Cet outil Web a été réalisé par la Table de développement de la production biologique de l’UPA, en collaboration avec le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec et le Centre d’expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité, grâce à une aide financière du Programme de développement sectoriel issu de l’accord Cultivons l’avenir 2 conclu entre les gouvernements du Canada et du Québec.

Découvrez le nouvel outil Web VirageBio


 

UPA_Personnage_mains_multiculuturelLe 26 novembre 2014, à l’initiative de l’UPA, la nouvelle Table de développement de la production biologique (TDPB) prenait son envol. Elle réunit près d’une trentaine de personnes parmi lesquelles des représentants des groupes affiliés à l’Union (régions et secteurs de production) et plusieurs autres intervenants (Équiterre, Coopérative pour l’agriculture de proximité écologique, Conseil des appellations réservées et des termes valorisants, Centre d’expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité, Filière biologique, MAPAQ, AAC). Ce regroupement de leaders de l’agriculture biologique permettra d’optimiser les efforts actuellement consacrés au développement et à la mise en marché des produits issus de ce secteur.

Opinion : Un virage bio est bel et bien en cours au Québec!, Marcel Groleau, 13/03/2019.

Opinion : Aliments biologiques : la protection du consommateur menacée, Marcel Groleau, Daniel Dubuc, Caroline Poirier et Sidney Ribaux, 20/01/2018.

Opinion : Le bio d’ici, ça vaut le coût!, Marcel Groleau, 27/09/2017.

Opinion : Agriculture bio : c’est ENSEMBLE que nous y arriverons, Marcel Groleau, 22/02/2017.

Opinion : Agriculture biologique : investir pour développer, Marcel Groleau, 23/09/2015.

Opinion : Agriculture bio : poser les bons gestes pour répondre à la demande, Marcel Groleau, 17/12/2014.

Fiche technique : L’agriculture biologique au Québec.