Passer au menu Passer au contenu

Vous êtes sur le Site provincial, mais nous vous avons localisé dans la région : ###detected_region###

Affaires syndicales

Comme producteurs et productrices agricoles, vous pouvez bénéficier d’une panoplie de services et d’avantages, particulièrement en devenant membre de l’UPA. Et comme membre-administrateur, vous avez une occasion unique de participer à l’avancement de votre communauté agricole.

Découvrez l’organisation

Apprenez à connaître l’Union des producteurs agricoles, son histoire, ses actions.

Visitez la rubrique À propos

  • Image par défaut

    Être producteur agricole

    Comment et pourquoi obtenir le statut de productrice ou de producteur agricole? Trouvez les réponses à vos questions!

    En savoir plus
  • Image par défaut

    Devenir membre

    Joignez-vous au plus grand réseau agricole québécois! Découvrez les nombreux avantages à devenir membre de l’UPA et comment le devenir.

    En savoir plus
  • Image par défaut

    Devenir administrateur

    Prenez part aux décisions! Vous songez à devenir administrateur de votre syndicat local ou spécialisé? Apprenez-en plus sur ce rôle et découvrez la panoplie d’outils que nous mettons à votre disposition pour vous aider!

    En savoir plus
  • Image par défaut

    S’informer

    Restez informés! Être membre ou administrateur de l’UPA vous donne accès à une panoplie de sources d’information. Celles-ci vous permettront de suivre l'actualité agricole et de consulter une foule de contenus pratiques.

    En savoir plus
  • Image par défaut

    Comprendre le financement de l’UPA

    L’Union des producteurs agricoles est financée par et pour les productrices et les producteurs agricoles et forestiers. Condition essentielle pour sa liberté d’agir et de les représenter.

    En savoir plus

Des réponses à vos questions!

Quel est l’avantage de s’unir?

La création de l’UPA en 1924 a permis d’unir les agriculteurs jusque-là isolés, et de sortir un grand nombre d’entre eux de la pauvreté en leur assurant un revenu décent.  Plus récemment, avec la mondialisation du commerce et la concentration grandissante des acheteurs et des fournisseurs, sur la scène locale et internationale, il devient encore plus essentiel d’établir un rapport de force, grâce à une organisation unique et forte.  Par exemple, c’est grâce au syndicat des acériculteurs et au plan conjoint adopté en 1989, que les producteurs acéricoles ont triplé leurs recettes ces 10 dernières années. En se regroupant, il est aussi possible de mieux faire comprendre l’importance cruciale de l’agriculture pour la société québécoise auprès des différentes instances gouvernementales, comme auprès de la population. 

Suis-je obligé de devenir membre de l’UPA?

Vous n’êtes pas tenu de devenir membre de l’UPA. Toutefois, si votre revenu annuel est au-dessus de 5 000 $, vous êtes tenu de payer une cotisation. À vous de voir alors si vous souhaitez ou non devenir officiellement membre et exercer votre droit de vote et prendre part à la vie syndicale. Notons que 93 % des producteurs agricoles du Québec sont membres de l’UPA. 

Pourquoi dois-je payer une cotisation?

L’UPA a le devoir de défendre les droits de l’ensemble des producteurs agricoles du Québec. Selon la formule Rand Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, il s’agit d’une question d’équité, puisque tous les producteurs agricoles du Québec bénéficient de la défense de leurs intérêts auprès des différentes instances et des différents interlocuteurs.  

 

À qui est versée ma cotisation annuelle?

Votre cotisation annuelle prend deux formes : une cotisation fixe, payée par tous les producteurs agricoles, et une contribution variable, versée en fonction du volume de production de chaque entreprise.

La cotisation fixe exigée sera simple ou double selon le statut légal et le nombre de droits de vote détenus par l’entreprise (un ou deux).  

Les sommes provenant de ces deux sources sont redistribuées entre les divers paliers de l’organisation (syndicats locaux, fédérations régionales, confédération) et selon les besoins établis par le plan financier en vigueur. 

En savoir plus sur les règles entourant le financement et la gestion des ressources financières par l’UPA Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre 

Pourquoi certaines entreprises paient-elles une cotisation double et d’autres, une cotisation simple?

Vous serez tenus de payer une cotisation simple ou double, selon la catégorie de votre entreprise. Ainsi, lorsque plusieurs producteurs agricoles sont regroupés au sein d’une même entreprise, vous devez verser deux cotisations. Vous aurez également deux droits de vote (maximum) à l’assemblée syndicale. 

Qu’est-ce que le programme de crédit de cotisation?

L’UPA offre un coup de pouce aux entreprises qui génèrent peu de revenus (moins de 25 000 $), mais qui devraient en principe verser deux cotisations. Elle leur offre la possibilité de ne verser qu’une cotisation simple.  Certaines conditions s’appliquent pour pouvoir en bénéficier. 

Informez-vous sur le programme de crédit de cotisation Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, vous y avez peut-être droit! 

Quelle est la différence entre la cotisation, le prélevé et la contribution?

La cotisation annuelle est un montant fixe versé par tous les producteurs agricoles reconnus. Le total des cotisations versées représente environ 60 % du financement de l’UPA. 

Le prélevé est le montant établi en fonction du volume de production de chaque agriculteur, ce qui assure une plus grande équité dans l’effort de financement fourni par chacun. Ce prélevé vise  principalement à financer un plan conjoint de mise en marché (un programme commun de développement de la production et de la mise en marché par type de production, ex. : œufs, lait, etc.). Lorsqu’un tel plan conjoint existe, celui-ci est géré par une fédération ou un groupe spécialisé (en fonction du type de production). Le montant dépendra des services collectifs rendus dans le plan (agence de vente, transport du produit, contrôle de la qualité, recherche et promotion, etc.). L’autre portion est la contribution.  

La contribution est la fraction du prélevé qui sera versée à l’UPA. Celle-ci est perçue par la fédération ou le syndicat spécialisé qui administre le plan conjoint, qui versera la contribution à l’UPA. La somme des contributions représente environ 40 % du financement de l’UPA. 

À noter que quelques secteurs de production n’ont pas de plan conjoint. Dans ce cas, les producteurs ne paient ni prélevé ni contribution.