Passer au menu Passer au contenu

Vous êtes sur le Site provincial, mais nous vous avons localisé dans la région : ###detected_region###

La Semaine de la prévention du suicide débute!

Publié le 4 février 2024 - Écrit par Service de santé et de sécurité du travail

Catégorie :

  • Provincial
  • Producteur/Productrice
  • Santé et sécurité du travail

 

C’est du 4 au 10 février que se tient cette année la Semaine de prévention du suicide Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, une initiative de l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS). En 2024, la thématique Mieux vaut prévenir que mourir encourage les actions proactives, c’est-à-dire agir dès les premiers signes. C’est dans ce contexte que l’AQPS invite la population à mettre de côté ses stigmas ou inconforts et à oser parler du suicide.

Aimeriez-vous vous joindre à la cause? Du matériel de sensibilisation Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre et des visuels numériques Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre sont disponibles sur le site de l’AQPS!

Quelques signes de détresse

La souffrance n’est pas toujours évidente à déceler. C’est pourquoi il est important d’être attentif aux indices. Généralement, les signes de détresse sont un changement de comportement ou d’habitudes. Parmi ceux-ci, on peut retrouver l’impatience, un isolement inhabituel, l’augmentation de la consommation d’alcool ou de drogue ou autres dépendances, la fatigue et une perte d'intérêt pour des choses qui pourtant nous animaient aupraravant. Il est aussi possible que certaines personnes soient plus ou moins émotives qu’elles le sont d’habitude. Des comportements socialement valorisés, tels qu’un surinvestissement dans le travail ou un sport extrême peuvent également représenter des signaux d’alarme.

Il est aussi important de porter attention aux personnes qui vivent une période difficile, pouvant être liée à différentes circonstances (ex. : séparation, deuil, problèmes financiers, problèmes au travail, transfert de ferme difficile, fermeture d’entreprise, etc.). Si des signaux sont présents depuis déjà quelques semaines, il est important de diriger la personne vers une ressource d’aide.

N’hésitez pas à parler de suicide à quelqu’un qui semble en détresse et à lui poser directement la question : « Est-ce que tu as des idées suicidaires? » Oser en parler permet de déceler plus rapidement qu'une personne a besoin d’aide. De nombreuses ressources existent et il est aussi important de les connaître pour pouvoir y référer une personne qui en a besoin.

 

Pour une aide d’urgence : 1 866 APPELLE (277-3553)

Pour consulter la liste des travailleurs de rang Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre

Service de clavardage GRATUIT et CONFIDENTIEL - Suicide.ca Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre

 

Références

Le programme d’aide pour les producteurs agricoles (PAPA) Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre

Ressources d’aide Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre

Reconnaître les signes de détresse et prévenir le suicide – Gouvernement du Québec Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre

Mieux comprendre le suicide Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre

 

Nouvelle récente

  • Comment éviter une surcharge de travail?

    <em>Voici comment prévenir ce facteur de risque psychosocial pour le bien-être de vos travailleuses et travailleurs.</em><br /> &nbsp;

    En savoir plus
  • Concours étudiant « Des yeux tout le tour de la tête »

    <em>Dévoilement des gagnants de l’édition 2024!</em><br /> &nbsp;

    En savoir plus
Voir toutes les nouvelles